Vous êtes ici : Accueil > Séminaires et ateliers > Arts Plastiques
  • Arts Plastiques

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Agentivité des points de vue dans la recherche en création numérique

     

     

    Thématiques : La création comme activité de recherche

    Calendrier prévisionnel (dates, fréquences, heures, lieux)

    Animé par : Chu-Yin Chen (INREV-AIAC) et Anne Bationo (C3U-Paragraph)

    Intervenants : Jean Vion-Dury (FRE-CNRS 2006 PRISM)

    1 séance, demi-journée

    Calendrier : en octobre ou début novembre

    Lieu : Université Paris 8

     

     

    Toute forme de recherche et de création mobilise de nombreuses ressources cognitives relevant de l’imagination, de l’intuition et de savoir-faire, parfois préréflexifs. La création artistique numérique comporte la particularité de devoir s’exprimer dans un cadre rationnel lié à la technologie et aux modèles scientifiques tout en offrant de nouveaux modes d’expérimentation. Le souhait de préserver la dynamique créative dans ce rapport entre l’invention/l’imagination et la rigueur imposée par les sciences dures conduit à réfléchir sur les qualités cognitives nécessaires pour avancer dans la recherche et création numérique.

    Michel Bitbol a introduit le thème du ‘Point de vue de l’agent’ et soulevé une étude de son versant vécu comme une nouvelle approche complémentaire dans les sciences de la connaissance et de l’esprit. « Cette approche en première personne (du singulier ou du pluriel), ne se permet aucun jugement de valeur, et prend la centralité humaine comme un fait contingent, mais incontournable lié à la situation de qui en parle ».

    L’approche en première personne est aujourd’hui acceptée par la communauté scientifique, surtout dans le domaine des arts. La question de la subjectivité/singularité est au coeur des processus de création. Si la faculté imaginative ou une disposition à l’écoute de l’intuition créative accompagnent l’action de créer considérée comme un système enactif et présentificatif (F. Varéla), il s’avère nécessaire par la suite de pouvoir élaborer un système représentificatif. Il s’agit de la capacité à verbaliser l’acte créatif et d’y abstraire de nouvelles catégories dissimulées dans l’expérience singulière.

    Centré sur les expériences de création et réception en art, ce séminaire présentera des méthodes d’exploration de l’agentivité des points de vue, comme l’entretien d’explicitation (P. Vermersch), la phénoménologie expérientielle (J. Vion Dury), la micro-phénoménologie (C. Petitmengin).

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page